Action de compensation carbone : reforestation de la mangrove

Photo de la mission d'écocitoyenneté avec Vivac't en Colombie, avec Lifetime Projects

1 volontaire = 10 arbres plantés ! Pour compenser l’empreinte carbone liée au transport aérien emprunté par ses équipes et ses volontaires, LifeTime Projects se lance dans une opération de reforestation de la mangrove sur la côte colombienne.

Consciente de l’urgence planétaire, LifeTime Projects s’insère dans une démarche globale de renforcement de ses actions environnementales.

L’organisation de missions de volontariat à l’international engendre involontairement la génération d’une empreinte carbone non négligeable, notamment à cause des transports aériens que nous empruntons.

Face à ce constat, nous nous sommes réunis avec nos partenaires pour tenter de trouver une manière de compenser l’empreinte carbone liée à nos actions.

La solution miracle n’existe pas, mais LifeTime Projects soutient l’idée que les petites actions locales sont la graine du changement global.

Dans cette approche, et dans le cadre de notre partenariat avec l’association Vivac’t à Rincon del Mar en Colombie, nous nous sommes associés avec l’association locale Afrovismar, pour appuyer leur projet de reforestation de la mangrove du village.

1 volontaire = 10 arbres plantés

Dorénavant, chaque volontaire qui s’engage sur l’un de nos projets à l’international permet la plantation de 10 arbres de mangrove. Sur place, à Rincon del Mar, une équipe est présente en permanence pour assurer la gestion pérenne et l’effectivité de la plantation d’arbres. Les volontaires qui s’engagent sur notre projet en Colombie peuvent d’ailleurs participer activement à cette action.

À Rincon del Mar comme ailleurs, la mangrove est menacée et la population locale s’organise pour la préserver, LifeTime Projects est heureuse de pouvoir prendre part à cet effort collectif !

 

Envie de participer à la reforestation de la mangrove ?

Action environnementale en Colombie : Voir la mission en détails

Bon à savoir

Selon un rapport de 2019 de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques, les forêts de mangroves ont été réduites à moins de 25 % de leur étendue naturelle. Or, la mangrove remplit plusieurs fonctions vitales dans son écosystème, tant pour la survie de la faune que pour celle des populations humaines. En effet, la mangrove contribue considérablement à la réduction des risques de catastrophes naturelles en lien avec les impacts du changement climatique. Elle favorise également une sécurité alimentaire et un stockage de carbone favorable à de bonnes conditions de vie pour les populations. Enfin, elle permet la reproduction de plus de 448 espèces animales.

leo. elementum ut Praesent libero diam eleifend