Construction d’une école en Tanzanie

S’engager pour une meilleure éducation, qualité de vie et d’hygiène en Tanzanie

En Tanzanie, soutenons le village de Sarame à Magugu pour améliorer l’accès à l’éducation pour tous les enfants ! Agustino, notre partenaire et fondateur de Jabungu se lance dans la construction d’un collège.

Contexte : L’éducation des enfants entravée par le manque d’infrastructures

Magugu est une petite ville tanzanienne marquée par un manque de services sociaux et d’écoles alors que la population continue de grandir. Le nombre d’élèves par classe devient trop élevé (certaines classes vont jusqu’à 45 élèves) réduisant, de fait, la qualité d’apprentissage. Il est essentiel de trouver une solution durable/pérenne à cette situation, notamment parce qu’en 2019, selon l’UNESCO, 44% des tanzaniens avaient moins de 14 ans.

Le village souffre de coupures d’électricité régulières et de pénuries d’eau importantes. Les écoles sont trop éloignées du domicile des élèves (de 3 à 7 km), ce qui provoque un manque de motivation chez les enfants et chez les parents. Ils se voient en effet contraints de garder leurs enfants pour qu’ils les aident à travailler. De plus, les sentiers ruraux pour se rendre à l’école peuvent être dangereux, et ce, plus particulièrement pour les filles.

En Tanzanie, un grand nombre de filles n’ont pas accès à l’éducation. Des études ont notamment montré que 2 filles sur 5 sont mariées avant 18 ans et n’ont donc pas la possibilité de terminer leur scolarité. L’accès à une éducation de qualité sur le long terme doit être une priorité pour permettre aux enfants de s’épanouir, c’est pourquoi notre projet a pour objectif de faire respecter les droits des enfants.

Notre action : La construction d’une école environnementale

Agustino, notre partenaire et fondateur de Jabungu Foundation souhaite construire un collège à Magugu afin d’améliorer l’insertion des jeunes dans le monde du travail.

Le projet aspire à sensibiliser les familles et la communauté aux avantages de l’éducation et aux futures opportunités professionnelles futures. Il permettra également de développer des connaissances et des compétences sur les questions environnementales grâce à la diversification des activités scolaires mises en place : jardins pédagogiques, réutilisation de l’eau de pluie et déplacements en vélo.

Le projet assure l’accès à l’eau potable des enfants. En améliorant le réseau d’assainissement, les risques de maladies seront donc réduits.

Enfin, ce projet prend en compte des dimensions sociétales telles que l’égalité des genres et le développement durable. En effet, le collège est accessible à l’ensemble des enfants quelque soit leur sexe et sa construction est pensée de manière respectueuse de l’environnement et vise à impliquer les bénéficiaires dans une démarche durable.

Rencontres et formation de l’équipe éducative et de construction:

  • Rencontrer les familles afin de les sensibiliser à l’éducation de leurs enfants
  • Faire une enquête sur les futurs élèves (nom, âge, intérêt, etc.)
  • Rechercher des enseignants et professeurs…

 

Travail de sensibilisation :

  • Créer des supports visuels et écologiques
  • Former le personnel de l’école sur les questions environnementales et partager des compétences et des outils de sensibilisation à l’environnement à utiliser avec les élèves grâce à des associations locales
  • Sensibiliser les jeunes à l’importance de l’éducation et de ses enjeux grâce à des ateliers et des activités pédagogiques

 

Actions environnementales et écologiques :

  • Mettre à disposition quelques vélos pour gagner du temps sur le chemin de l’école et renforcer le sentiment de sécurité chez les filles et les garçons concernés
  • Mettre en place des actions écologiques pour l’école : créer un jardin ou une ferme pédagogique, collecter l’eau de la pluie pour l’arrosage, sensibilisation à la gestion de l’eau…

Public concerné

Ce projet est co-construit avec LifeTime Projects, la fondation Jabungu mais aussi avec les habitants du village de Sarame à Magugu.

Le projet inclut les habitants et les parents des élèves en proposant de sensibiliser les familles à l’importance de l’éducation de leurs enfants. Elle permet également de créer de l’emploi dans le village car il faudra employer des ouvriers pour la construction de l’école mais également des enseignants et encadrants pour la gestion de celle-ci.

Nous envisageons de créer au moins 4 classes d’une trentaine élèves, soit environ 130 adolescents formés. Une enquête sera menée afin d’identifier plus précisément les besoins et intérêts des enfants qui bénéficieront de ce projet. Le projet est conçu pour être pérenne et durable grâce à la sensibilisation des futurs élèves sur l’importance de l’éducation et de ses enjeux.

Soutenez ce projet Faites un don

Cette action est accompagnée par :

L’actualité de nos projets en Tanzanie

les nouvelles dernièrement parues dans le journal de Lifetime Projects

À publier

Le bureau de l’humanitaire de l’EM à Strasbourg en mission de volontariat en Tanzanie !

Du 16 mai au 18 juin 2022, les étudiants du Bureau de l’Humanitaire de l’École de Management de Strasbourg sont partis en mission en Tanzanie. Aux côtés de notre partenaire local, Jabungu Foundation, ils ont pu rencontrer les enfants de l’école primaire de Sarame et participer à notre mission de…
À publier

Découvrez notre partenaire Jabungu Foundation en Tanzanie !

C’est en janvier 2021 que notre collaboration avec Jabungu Foundation a débuté ! En un peu plus d’un an, grâce à Agustino et Peter, nous avons déployé plusieurs projets qui s’articulent principalement autour de l’accès à la scolarisation des enfants en Tanzanie et le développement de l’agriculture biologique. La Tanzanie…
À publier

Vivre en famille d’accueil lors d’une mission de solidarité avec LifeTime Projects

Lorsque vous partez en mission de solidarité internationale au Cameroun, en Tanzanie ou en Bolivie, vous serez hébergé dans des familles d'accueil. Ces familles sont minutieusement choisies par nos équipes sur place afin de vous permettre de vivre une expérience en immersion totale dans la culture du pays ! C’est…