Témoignage de Laly, en mission en orphelinat à Cochabamba

Photo du témoignage de Laly, en mission en orphelinat en Bolivie avec LifeTime Projects

3 mois pour bien préparer la mission

22 mars 2018 : Je me lance dans une page Facebook afin de toucher un maximum de personnes et partager ma nouvelle aventure. J’ai alors créé une cagnotte, fait une tombola… pour pouvoir récolter quelques fonds pour aider davantage les centres dans lesquels j’allais travailler.

06 avril 2018 : Après avoir contacté la presse, un article parait dans le journal. Cet article a permis de toucher certaines associations et certaines entreprises qui m’ont fait don de matériel scolaire, maillots de foot, peluches, déguisements, shampoings, ballons de foot ou encore produits pharmaceutique (pansements, dentifrices…).

13 mai 2018 : Afin de mieux connaitre l’association avec laquelle je pars et découvrir les missions proposées, les pays, les cultures… une petite réunion a eu lieu. Cela m’a permis de connaître les besoins du pays que j’avais choisi, les différentes choses à savoir avant de partir… Une réunion qui permet d’aborder les thèmes de la santé, de la sécurité, de la culture…

28 juin 2018 : L’heure du grand départ, avec des valises de 22 kg chacune, remplies de belles choses pour les enfants Boliviens. C’est parti, l’aventure commence pour moi, une aventure de 6 mois.

30 juin 2018 : 1 jour après mon arrivée, et bien accueillie par ma famille d’accueil, je fête mes 21 ans avec eux.

Jardiner, jouer, dessiner et… Faire ses devoirs !

Partie en Bolivie avec des projets dans la tête, tels que de monter un spectacle de danse avec les plus petits pour la fête de noël ou une équipe de foot pour les plus grands, je me suis vite aperçue que cela ne serait pas possible et qu’il faudrait réadapter mes projets en fonction de leurs vrais besoins.

Je me suis donc laissée quelques semaines afin de pouvoir bien observer, et ensuite proposer un projet qui pourrait se réaliser. Durant ce temps d’observation, nous avons réalisé quelques activités telles que du jardinage (j’ai acheté, avec les dons récoltés, du matériel de jardinage : pelle, râteau… et de la terre pour pouvoir planter) mais aussi des jeux et des dessins pour le centre des petits. Pour le centre des grands : création de cartes de noël, petits jeux, foot (car j’ai découvert qu’ils aimaient énormément le foot) mais également et surtout les devoirs !

Télé loisir et culture, et bracelets brésiliens

Après 1 mois passé au centre, j’ai pu remarquer qu’ils leur arrivaient de regarder des films ou des documentaires sur le portable d’une éducatrice… mais vous comprenez que regarder un petit écran à 20 dessus, ce n’est pas très facile. J’ai alors décidé d’acheter une télévision pour le centre. Une télévision qui a servi pour des moments de détente, des moments « info », des moments culture, mais aussi lors des interventions avec le pasteur par exemple.

Je portais beaucoup de bracelets et les enfants me demandaient tous les jours de leur donner, ou de leur apprendre à en faire. J’ai donc décidé de leur apprendre à faire des bracelets brésiliens. Une activité qui fait travailler la concentration, la motricité fine, la confiance en soi… Cela leur a beaucoup plu et, tout au long de ma mission, nous avons fait des bracelets brésiliens.

Des objets recyclés en poubelles de tri, en tirelires, et même en baby-foot !

Par la suite, j’ai décidé de continuer un projet déjà en place, qui a pour but de donner une seconde vie aux objets recyclés. Après avoir visionné une vidéo sur la pollution à Cochabamba, nous sommes allés récupérer des déchets dans les rues voisines. Suite à cela, nous avons construit avec les enfants les différentes poubelles qu’il existe afin que les enfants apprennent à trier les objets qu’ils jettent. Un projet mis en relation avec une autre volontaire, Mahé, présente en même temps que moi. Nous avons également fabriqué des tirelires, des pots à crayon, des pots de fleurs, des baby-foot…

Tiramisus, crumbles et pizzas pour les vacances

Les enfants m’ont souvent demandé ce que je mangeais en France. J’ai décidé de faire quelques ateliers de pâtisserie avec eux pour leur faire découvrir quelques spécialités de chez moi avec des tiramisus, des crêpes, des crumbles, des pizzas… Des dégustations et activités plutôt sympas à réaliser !

A la fin de ma mission, période qui coïncide avec les vacances pour les enfants, j’ai eu l’occasion de participer à plusieurs journées organisées. Dans le centre qui accueille les plus petits, j’ai pu participer à la graduation des enfants de 5 ans qui vont donc aller à l’école à la rentrée prochaine, et passer dans le centre des grands. Et justement, dans le CAICC des grands, j’ai eu la chance de partager mon dernier jour de mission avec eux pendant le « jour de noël », un jour au cours duquel les enfants reçoivent leurs cadeaux de noël et découvrent les personnes qui les ont parrainés.

Une expérience d’intégration et de partage quotidien

La mission, c’est certes être auprès des enfants, leur apporter notre aide, notre soutien, nos sourires, tout ce que l’on peut leur apporter en peu de temps, mais c’est aussi participer à la vie quotidienne du centre dans lequel on travaille, notamment en aidant pour faire à manger, le ménage… Nous apportons beaucoup aux enfants, mais pas seulement. Nous apportons également beaucoup aux éducatrices, à la directrice… Mais il faut savoir qu’eux aussi nous apportent beaucoup. Durant mes 6 mois de mission, je ne me suis jamais sentie de trop, inutile, ou seule. Ils ont toujours été là pour m’accompagner.

Une expérience qui n’est pas facile tous les jours, car il faut savoir s’adapter, faire face à des situations difficiles… Une expérience qui m’a fait grandir, qui m’a appris beaucoup de choses sur moi-même, mais également sur les autres car j’ai découvert des populations, des coutumes, des modes de vie bien différents des miennes.

Alors pour finir, s’il y a bien une chose que je voudrais dire, c’est un grand MERCI à l’association pour m’avoir fait partager cette aventure avec eux, un grand MERCI à ma famille d’accueil, un grand MERCI au CAICC, à la directrice et aux éducatrices pour m’avoir fait confiance et pour m’avoir prise comme un membre de l’équipe et pas seulement comme une volontaire. Un grand MERCI à toutes les personnes qui m’ont permis de réaliser cette mission et un grand MERCI aux enfants, pour tout ce qu’ils ont pu m’apporter et pour leur confiance également.

Une mission qui m’a marquée et une envie de repartir. Alors c’est pourquoi je profite de l’occasion pour vous partager ma nouvelle cagnotte car, oui, je souhaite repartir au plus vite, même si aucune date n’est fixée pour le moment.

En savoir +

 

Orphelinat au Bolivie : Voir la mission en détails

et, Sed justo ut luctus efficitur. facilisis Praesent massa mattis suscipit nunc