Témoignage d’Ophélie en mission au Cameroun

Par 19 octobre 2017 octobre 9th, 2018 À publier, Le Cameroun, Vos témoignages
Photo illustrant l'article de Lifetime Projects : "Retour au vrai sens", témoignage d'Ophélie au Cameroun

Retour au vrai sens de la vie, ou tout du moins la découverte…

Pourquoi faire le choix de réaliser une mission de solidarité internationale plutôt que du tourisme ? L’essentiel d’un séjour, je pense, c’est d’être au cœur de la culture, nous permettant d’échanger, partager et d’avancer entre peuples, et ainsi comprendre les réalités du Monde.

Mais comment vous retranscrire ce que j’ai vu ? Il n’y a pas de mots. Pas de mots pour témoigner textuellement ce que j’ai vécu…

Au cours des différentes actions que j’ai pu mener sur place, au Cameroun, pour initier particulièrement les projets-santé de LifeTime Projects, j’ai compris que je m’adressais à mes frères, mes sœurs, mes parents, ma famille, NOTRE famille ! Il n’y a pas de frontières, nous sommes là pour avancer ensemble. Notre famille a besoin de nous.

Comment est il possible de rester indifférent à ce qui nous entoure ?

Sur la route qui nous mène à Atta, les beautés des paysages tropicaux et les chemins de terre nous font comprendre notre arrivée en brousse camerounaise. Nous apercevons des enfants de tout âge, travaillant aux champs, certains qui portent des bassines d’eau sur la route (environ 10kg), d’autres qui s’occupent de leurs frères et soeurs tel des parents, ou bien encore en train de plier le linge. Où se trouve l’enfant insouciant qui joue aux billes avec ses amis ? Pourquoi tant de responsabilités attribuées à ces petits dès leur plus jeune âge ? Pourquoi le mariage d’une jeune fille d’à peine 14 ans a-t-il lieu ? Pourquoi ? Pourquoi ?….. Tant de questions auxquelles malheureusement nous ne pouvons intercéder en un claquement de doigts. Et la différence de culture ne facilite pas notre intervention pour émettre un jugement. Alors choisissons de les aider dans l’échange culturel.

Au village d’Atta, à la frontière du Nigéria, quelle joie immense de lire sur les visages des femmes leur gratitude : heureuses de recevoir des dons de vêtements, de médicaments, fières de pourvoir avancer dans la lignée du « female empowerment » (émancipation des femmes), par la production d’un savon artisanal au sein de leur propre coopérative. L’expression de leur visage montre à quel point elles sont en attente de pouvoir prendre leur envol.

Au sein de l’orphelinat FACT, le sourire des enfants qui vous est adressé, leurs bras grands ouverts qui vous accueillent pour recevoir votre amour, leur appel « Tantine, Tantine Ophélie, emmène nous avec toi, fais nous découvrir le mbeng ! (l’Europe) » Ou bien au cours des paroles de « Rêves d’enfance » qui s’envolent et expriment le désir de tout orphelin d’être un enfant comme les autres : « Nous n’avons besoin que d’amour et d’éducation, de la santé pour grandir. Nous voulons ressentir tous nos droits d’enfants malgré tous les conflits qui peuvent avoir lieu entre nous Africains, donnons nous la main, donnons nous la main » (refrain)

Comment rester indifférent ?

Sur le plan de la santé, à défaut de moyens financiers, la population ne peut avoir recours aux soins convenablement. Ils prennent des risques tels que des avortements clandestins, s’automédicamentent, se dirigent vers les marabouts, ne réalisent pas les examens nécessaires…. Du côté du personnel soignant et des structures médicales, ils font avec ce qu’ils ont. C’est à dire le maximum de choses possibles, avec quasiment rien sur le plan matériel, les dispositifs médicaux… Très rudimentaire… Un infirmier peut à lui seul réaliser les consultations générales, gynécologiques, accouchement, micro-chirurgie, circoncision, vaccination, planning familial, kinésithérapie…. Mais en tout cas oubliez les régles d’hygiène, le lavage des mains entre chaque patient ou même avant n’importe quel soin, les protocoles de vaccination, le suivi des soins, le confort du patient …. Ceci ne peut avoir lieu dans de telles conditions.

Des moments inoubliables partagés avec mes frères Camerounais, signes de fraternité, solidarité, de joie et d’amour. Expérience incroyable, de laquelle je ressors différente. Toutefois il reste difficile de m’exprimer, de trouver les mots pour décrire. J’ai appris tellement de choses… Mon coeur est fortifié pour avancer et mener les projets de santé de LifeTime Projects au Cameroun !

Je retiens un sublime slogan suite à ma rencontre avec BEPATRIOT INTERNATIONAL : « On montre l’exemple et on avance ensemble »

Et vous? Qu’attendez vous pour vivre une telle expérience, partager et échanger vos connaissances afin de faire avancer ce monde? Osez partir à l’aventure ! C’est là où on s’attend le moins que l’on fait les plus belles choses !

 

Orphelinat au Cameroun : Voir la mission en détails

 

Lire le 2e témoignage d'Ophélie au Cameroun

libero massa ut leo ultricies ut venenatis, accumsan velit,